In Ale Gasn - Dans toutes les rues - Potemkine

Der Filosof




In Ale Gasn - Revolutionary Yiddish Anthem

 

 Arbeitlose March





ТУВА. СВОБОДНЫЕ ЛЮДИ



Solidarité avec la famille Lesteven

Solidarité avec une famille française, dont une femme handicapée, persécutée par des musulmans militants

Sabbath Prayer (Fiddler On The Roof)

Contre la calomnie et le mythe des juifs riches, la réalité de l'époque d'avant Hitler :

 Bund: The Hope and The Past - yiddish film, 1987

 Contre la comparaison stupide et délirante entre juifs et "musulmans d'aujourd'hui" :

 Les musulmans ont envahi l'Egypte, la Perse, et Israel au VIIeme

les juifs étaient des tributs pacifiques en Arabie à l'époque de Mahomet : Mahomet et ses successeurs les ont éradiqués d'Arabie, rendue ainsi Judenrein, sur ordre de Mahomet

 Le projet génocidaire d'Hitler était possible car :

LES JUIFS N'AVAIENT AUCUNE TERRE OU SE REFUGIER

 LES JUIFS N'ONT JAMAIS ETE NOMBREUX

 Aucun génocide contre les musulmans n'est possible car :

 Les pays se réclamant de l'islam sont un tiers des nations de la terre,

Les populations musulmanes ou réputées telles representent 1.6 milliards de personne, le sixieme de l'Humanité.

 L'Europe est toujours honteuse de sa conduite envers les juifs, et préfère accuser les juifs vivants, tout en vouant un culte morbide aux évènements passés, et en en cachant la leçon essentielle :

 " Si quelqu'un te dit qu'il va te tuer : crois le !"

 Le coran et la sunna disent de tuer les juifs : c'est le pire écrit d'incitation au génocide actuellement enseigné.

 En ce jour ou les profiteurs du culte des morts juifs recommenceront leur sinistre et hypocrite comédie, en commémoration du 16 juillet 1942,

J'accuse la France, qui promeut l'enseignement de ces textes, de complicité dans la préparation d'un projet génocidaire antisémite,
et ... je m'inclue parmi les fautifs qui par leur vote ont involontairement contribué à cette politique de diffusion de la haine coranique.

 Les morts juifs sont utilisés pour tuer les juifs et préparer le massacre des juifs aujourd'hui, les morts juifs sont utilisés pour interdire la critique de la diffusion du pire écrit d'incitation au génocide actuellement enseigné.

 Il n'y a aucune interprétation cohérente des écrits sacrés de l'islam qui puisse s'opposer à leur sens GENOCIDAIRE.

 Les musulmans ( personnes qui se reconnaissent comme tels) qui ne sont pas antisémites sont en contradiction - et je pense, je suis convaincue, que beaucoup l'ignorent et seraient surpris de l'apprendre - avec les textes de "leur" religion.

Je pense aussi que des musulmans instruits cherchent une interprétation qui puisse s'opposer à l'antisémitisme,

mais je dis que tant qu'ils ne l'ont pas trouvée et tant qu'ils n'ont pas prouvée qu'elle serait convaincante pour les masses, il faut interdire la diffusion non critique des textes sacrés de l'islam. In Ale Gasn - Revolutionary Yiddish Anthem Yid,Du Partizaner

Astaroth

Astaroth démon puant de l'enfer

astaroth imagedémon Astaroth démon et Grand-duc immensément puissant de l'enfer. 

La puanteur qu'il dégage est proportionnelle à sa puissance! Il favorise les sectes et les idées fausses.

Il est le démon suprême de l'hypocrisie. Les démographes le citent comme étant le trésorier de l'enfer. Il aurait visité Faust, il n'est pas interdit de penser que le pacte avec le diable de ce personnage soit le fait du démon Astaroth.
Il se gausse de connaitre le passé et l'avenir, il commande 40 légions d'esprits belliqueux.




et antidote

La puanteur de la délation

Marceline Loridan-Ivens, née Rosenberg, déportée, victime de délation et toujours courageuse contre l'antisémitisme, dont l'antisémitisme du coran :
Marceline Loridan-Ivens : "L'antisémitisme... par Europe1fr



 La puanteur de la délation


DEpuis la multiplications des attentats islamiques en Occident, depuis que la terreur régnant depuis Mahomet, qui se nommait lui même selon certains récits transmis par la Tradition islamique le rieur sanglant, une nouvelle tentation est apparue, à laquelle un certain nombre cède.

LA tentation de faire tuer ceux que l on déteste non pas personnellement mais par le biais des fanatiques musulmans, par les assassins agissant au nom de la loi islamique qui punit de mort le blasphème contre Mahomet / muhammad  pbsl ( paix et benediction sur lui, pour reprendre la manière révérencieuse de le nommer) ,  et contre le coran, parole sacrée de dieu, est grande chez certaines personnalités animées par un fond de haine aiguë.

C est ainsi que depuis le 11 septembre 2001, les dénonciations se multiplient, y compris dans les médias soit disant honorables.

Il y quelques mois encore, une femme saoudienne née musulmane et apostate critique de l islam a vu son nom révèlé sur facebook  et selon elle à la demande de facebook. Voir ses vidéos ci dessous.
Puanteur de la délation.

part 1



2



3



4



5




Critiquer la loi islamique, loi religieuse et juridique à la fois, est nécessairement un blasphème selon les critères de cette loi puisque ses sources hiérarchiquement les plus élevées sont la parole de dieu  (en arabe dieu se dit Allah, autant pour les autres religions des arabophones que pour les musulmans, par contre le yechoua/ christ/ Jesus des evangilles n'est pas le Issa du coran), et la parole de muhammad.

Depuis toujours pour des raisons de sécurité, nOmbre de journalistes écrivent sous pseudonyme, dont Caroline Fourest, (qui me traine aujourd'hui en Justice comme l'a révélé Riposte laique après m'avoir trainée dans la boue avec des attaques contre ma personnalité publiquement, avec la coopération de Rudy Reichstadt, par un article toujours en ligne, où elle me reprochait ... d'avoir dénoncé l'ignominie morale de la dénonciation d'un juif), qui a elle même été victime d une de ces délations ignobles révélant son nom d état civil réel par le journal Minute en 2008 ou 2009,
- A l'époque, son adresse a même été affiché dans la rue, et elle s'en est plainte sur internet, à juste titre.-
avant de décider, pour mieux s en prendre à moi, de dire elle même ce nom dans une interview en 2013.

De même écrivent ou jouent sous pseudonyme nombre d auteurs, acteurs, militants, et aujourd'hui plus particulièrement des auteurs traitant de sujets géopolitiques et politicoreligieux, pour des raisons variées.


Certains d entres ces utilisateurs vivent constamment en utilisant ce pseudonyme dans la vie courante,, tels les acteurs, écrivains et certains auteurs professionnels, d autres n utilisent le pseudonyme que dans leurs écrits, tels les militantes féministes ou les militants trotskistes, que leurs camarades militants connaissent sous leur nom d état civil mais qui signent de pseudonymes.

AInsi, une militante féministe a longtemps signe ses articles d un pseudonyme faisant clairement allusion à la lutte, avant, après sa retraite professionnelle de la fonction publique, de signer de son nom d état civil, tout en .... citant dans ses articles ses propres articles écrits sous pseudonyme ... sans indiquer, même à posteriori, qu.elle était cette même personne.

Le fait de pratiquer cet outing, cette délation non pas dans le sens de dénonciation d un crime ou délit aux autorités mais dans le sens de révéler au PUBLIC, c est à dire y compris aux assassins exécuteurs de la charia, soit le nom permettant de retrouver les informations personnelles permettant d atteindre physiquement l auteur dénonce, ou directement ces informations, est au sens moral de ces termes, un crime et un assassinat ou une complicité d assassinat.

Pour les journalistes ou salariés comme caroline Fourest, Qui n ont pas et n ont jamais eu par nécessité et obligation, la contrainte de faire connaître au public leurs coordonnées, cette révélation est moins grave,  - d autant qu elle en particulier peut compter sur la mobilisation de 20 ou 30 cars de CRS comme ce fut le cas lors de ses déplacements pendant la Manif pour tous, d ou aussi probablement sa décision de dire son nom en 2013, alors qu elle a pense cette révélation utile pour m attaquer.

Mais dans tous les cas, et y compris contre elle, de la part des délateurs il s agit bel et bien d un crime au sens moral et bon juridique du terme, d une organisation prémédité de crime du genre crime parfait à la hitchcock, ou plus précisément à la Brasillac

 BRasillac dénonçait des noms de juifs dans la presse pendant la guerre, ou donnait des indications sur des lieux où existaient des groupes résistants ou antinazis, et le procureur après la guerre lui a à juste titre reproché d avoir publié ces informations alors qu il savait fort bien que la gestapo lisait ses textes.

De même aujourd'hui, les partisans les plus observants de l islam - et je ne veux pas dire par là que tous les musulmans s estimant parfaitement observants penseraient de même - se réfèrent à des textes dont le SENS CLAIR à les mêmes caracteristiques idéologiques centrales que le nazisme et énoncé Côme devoir le massacre des résistants à son impérialisme d une part et d autre part le genocide des juifs décrits comme peuple intrinsequement mauvais.

A cet égard, de la part des musulmans ayant un minimum de savoir au moins ( à là différences des musulmans athée de gauche plus identitaires et antiracistes que fervents craignant dieu et l enfer)  Caroline ne craint strictement rien puisqu elle ne cesse de répéter, jurerez ses grands dieux même , qu elle n attaque pas l islam, et d énoncer un acte d accusation de racisme de ceux qui critiquent l islam et pas seulement l islamisme, ce qui selon mon analyse des causes et effets, qui n est que mon opinion qu elle ne partage sans doute pas, a pour effet ( et je ne dis pas que ce serait volontairement son but) de contribuer au jihadistes judiciaire et à la tentative de détourner les lois antiracistes pour réprimer les critiques des textes sacrés de l islam comme l exige la loi islamique.

Selon la formule de sadri  khiari, un musulman apparemment de gauche antiraciste et partisan de tariq ramadan du moins autant que ces qualificatifs sont compatibles entre eux, Caroline fourest, à laquelle il a consacré un livre entier mis depuis lors gratuitement à la disposition des internautes en fichier pdf avec l autorisation de l éditeur, et intitulé Sainte Caroline contre Tarik Ramadan,  est en effet : " l avocate de l islam"

Étant ou pouvant être vue comme l avocate de l islam, elle est du point de vue de la loi islamique, un atout dans la réalisation du but et des objectifs de l islam, et il n y a pas lieu de la tuer, du moins jusqu à la réalisation de ce but, soit la victoire des partisans de la loi islamiques.

Donc il m apparaît plus qu évident à la suite de ces nombreuses déclarations concordantes rassurantes pour les partisans de la charia, Caroline fourest n' à rien à craindre des plus dangereux d entre eux, c est à dire des croyants pour lesquels des années de prison ou la mort ne sont rien en comparaison de la crainte de l enfer pour ne pas avoir exécuté les ennemis de dieu, tels les juifs.

Kobili Traoré s en ait pris à sa voisine juive Sarah Halimi en la traitant de satan, sheitan. Il s est déchaîné contre elle pendant cinquante minutes , lui causant vingt fractures avant de la jeter par la fenêtre. Une femme qui ne cesse de critiquer ceux qui critiquent l islam ne peut être vu par un fanatique de cette sorte comme un satan, Caroline ne court aucun risque d être traitée comme elle.

A l inverse, MArcelline Ivens a le grand courage, à plus de quatre vingt ans, en tant que juive et anti colonialiste, de parler des sources coraniques de l antisemitisme, face à une Anne Sinclair qui tente de dissimuler ce fait en limitant l antisemitisme à ce qui serait un autre chose que le vrai islam. Voir vidéo ci dessous.

Comme dit le survivant du bataclan JOe Buers " on est mort comme des lâches" . Aujourd'hui hui en Occident, on accepte même les alibis donnes par les. Délateurs, les dénonciateurs de juifs opposants à l islam, par lâcheté intellectuelle.

Dans cette situation, d'une majorité occidentale prête à tout céder pour avoir la tranquillité personnelle, pour satisfaire leur narcissisme et vaincre leur peur, un homme de 25 ans peut écrire publiquement qu'il a abandonné sa compagne au bataclan pour sauver sa propre peau, et recevoir le soutien des internautes.

Dans cette situation, les personnalités ayant des conduites verbalement violentes et ayant des conséquences risquant d'être mortelles peuvent apparaître comme des héros rassurants finalement.

Ainsi, CAroline Fourest a elle même d'ailleurs justement montré le danger de la signature et de la révélation de nom, citant Hirsi Ali, en 2005 .. puis elle a elle même publiquement ... révélé un nom, l'a réitéré en ... présentant de pseudo justification et en me reprochant, le tout aussi publiquement, et avec force attaques contre moi sur un plan non pas idéologique ou politique mais au niveau personnel ...de le lui avoir reproché : !!!
Un seul mot vient à l'esprit dans une telle situation : fou !
Comment appeler la personnalité qui s'indigne de l'immoralité d'actes commis par d'autres, tout en vantant publiquement ce même acte commis par elle ? Une personne qui pratique la double échelle, certainement, mais à ce degré de cynisme, d'affichage, il s'agit de quelque chose de plus. L'affichage par tactique rhétorique, cynique, est une bonne tactique parce que plus un discours est hallucinant, illogique à l'évidence, justifiant un crime et prononcé avec la plus grande assurance, le plus bel aplomb, au nom des plus beaux principes universels, plus l'esprit humain, rationalisant, est enclin à croire qu'il s'est trompé, il y a en fait bel et bien un raison, et plus il oublie son impression première : il y a là un discours justifiant un crime, un discours au sens moral du terme : criminel.
Comment appeler un tel degré de dichotomie et de cynisme, et d'égoïsme, sinon un phénomène que les psychiâtres nomment clivage, dédoublement schizophrénique, et psychopathie. A Caroline ce qui est interdit, ce qu'elle se targue de dénoncer comme horreur lorsque les autres le commettent, est permis. Tel est ce qui apparait sous sa plume elle même au sujet de la délation.
Quelle peut être la logique sous jacente à cette conduite ? Ce qui suit n'est qu'une hypothèse, mais qui me parait cohérente avec ses écrits publics : il semblerait que dans son esprit - que je ne peux pas lire mais dont je vois les manifestations écrites PUBLIQUES, par exemple son insulte réitérée et justifiée publiquement contre Aymeric Caron :  Tout lui serait permis parce qu'elle est ... elle. Elle serait une héroïne qui agit pour le bien donc tout ce qui lui sert, servirait le bien. La fin justifierait tous les moyens.  Tous ceux qui peuvent gêner sa gloire ne mériteraient que la destruction, cette destruction serait une bonne action qui ajouterait à son héroïsme, une victoire qu'elle savourerait justement, la peur de ses "ennemis" l'amuserait, et lui procurerait une immense fierté. Voilà l'hypothèse qui me parait seule cohérente avec la violence incroyable de ces textes contre ceux qui ne font pas son apologie sans réserve ou écrivent des thèses contraires aux siennes.
Psychopathie : soit l'idolâtrie du soi quel que soit le mal fait aux autres, et même la jouissance du mal fait aux autres, dès lors que le psychopathe ne peut ignorer qu'il le cause.

A l'inverse, je trouverais un délateur compréhensible et sain d'esprit, s'il se repentait de sa délation, tout aussi publiquement qu'il l'a commise, et en demandait pardon, même tardivement, à sa victime, et proposait ce qu'il peut pour réparer.  Comme dit le Droit Canon à l'instar de la Halarha d'ailleurs ...


Bouquet pour Sandra Salomon :